Des travaux contre les inondations

Pour éviter les ruissellements intempestifs et les débordements de rivières comme le 1er juin 2003, l’agglo a engagé d’importants travaux depuis 9 ans.

Dernière mise à jour : 07/05/2012 à 19:02

©Denis Hauchard
©Denis Hauchard

LE HAVRE – Une ville haute, une ville basse. Qu’arrive-t-il quand il pleut un peu trop ? Les eaux qui ruissellent des plateaux convergent vers le bas en suivant pentes et vallons.
Le centre-ville du Havre (et notamment le Rond-Point) en a fait les frais en juin 2003, de même que les communes de Montivilliers et Harfleur, situées en contrebas du plateau cauchois.
Depuis, l’agglo s’est lancée dans d’importants aménagements pour lutter contre ces inondations. Au total, 20 millions d’euros pour des ouvrages de rétention d’eau sur les hauteurs, principalement à Octeville-sur-Mer et Fontaine-la-Mallet : barrages, bassins, ravines, fossés ont été érigés ou creusés depuis 8 ans.
Jeudi dernier, les élus de l’agglo étaient invités à une visite de ces aménagements qui ont permis d’éviter de nouvelles inondations de taille : le 25 juin 2009, le 5 novembre 2009, le 8 septembre 2010, le 13 novembre 2010, les 7 et 8 août 2011 il est en effet tombé des quantités d’eau qui auraient pu avoir des conséquences fâcheuses.
Les problèmes décennaux sont donc apparemment réglés, « mais il nous reste à prévoir des aménagements pour les crues centennales, a indiqué jeudi le président de l’agglo, Édouard Philippe. L’idée étant de capter les eaux de ruissellement le plus en amont. Nos concitoyens peuvent se demander à quoi servent ces bassins vides, mais le jour où, on est bien content de les avoir… ».
Certes, 20 millions d’euros,ce n’est pas donné, mais le barrage des Vallées, les bassins du Fond des Vallées, d’Emfrayette, de la Ferme Lemaître, de la Fontaine-aux-Cailloux, du quartier du Moulin, du Cramolet, du chemin du Golf, du Bois-Caulot, de la Cavée-Rouge ou de Marfauville ont fait la preuve de leur utilité…
O.B.

  1. renard
    11 mai 2012 14:41
    Pour éviter le ruissellement "intempestif", il faut aussi lutter contre l'artificialisation des sols! moins de bâti et plus de terres agricoles ou d'espaces naturels...