Le cancer se soigne avec le sport au Havre

Elles sont atteintes d’un cancer mais s’entraînent au karaté. Mathilde Liot, professeur de la CAMI, est formelle : une pratique régulière accentue le processus de guérison.

Dernière mise à jour : 12/06/2012 à 10:52

« Vous avez un cancer, vous êtes fatigué, bougez », défend Mathilde Liot.
« Vous avez un cancer, vous êtes fatigué, bougez », défend Mathilde Liot.

Etre malade d’un cancer et faire du sport, une incongruité ? Mathilde Liot vous persuade rapidement du contraire. « De toutes récentes études mettent en évidence qu’en dépit de la lourdeur des traitements, l’activité physique concourt à la guérison. Car cette dernière, l’activité physique, réduit la production des hormones, «engrais à cancer ».
Le professeur de karaté connaît le sujet. Habituée à enseigner auprès d’un public atteint de handicaps, Mathilde a fait le choix de suivre le tout premier cursus universitaire « éducatrice médico-sportive en cancérologie », un cursus porté par la CAMI (Cancer Arts Martiaux Info), l’association dont elle est bénévole désormais. Et depuis septembre dernier, elle accueille à Harfleur, bientôt au Havre aussi, son premier groupe d’élèves.
« Que des femmes. Les hommes, souvent, se replient dans la solitude parce qu’ils ne veulent pas montrer leur maladie ».   Des rires et des sourires : le groupe se retrouve chaque fois avec le même plaisir. « Je suis en retard, désolée, ils m’ont retenue plus longtemps que prévue à l’hôpital. » La maladie, on le sent d’emblée, est dédramatisée.
Les corps s’échauffent longuement, « parce que la pratique du karaté est adaptée aux circonstances. On ne fait pas de combat ; les postures sont adaptées pour un travail en douceur, sans douleur ».
L’idée est que chacun se réapproprie son corps pour une meilleure gestion de son quotidien. « Les bénéfices sont immédiats », constate le professeur. Agnès Lefrançois en témoigne ; elle a rejoint récemment la CAMI . « C’est un bonheur. Mes douleurs physiques disparaissent et mon moral est boosté. Quand on est malade, on pense à soigner son corps, jamais sa tête, c’est une erreur. »
K.L

Pour tout renseignement : caminormandie@gmail.com
ou M.Liot au 06 09 62 20 34.

  1. RECHER
    24 mai 2013 14:31
    ^bonjour
    j'ai vu une affiche, à l'hpe du havre, concernant une journée porte ouverte sur les activités possibles à travers la Cami - comment y participer et avez vous le programme si possible. Merci